Stats-et-Pêche est le premier site permettant d’avoir une vision rapide et fiable de l’état des stocks de poissons européens qui sont suivis par les scientifiques.

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’un stock de poisson ?

Un stock de poisson correspond à la quantité de poissons d’une espèce dans une zone donnée pouvant être pêchés.
Le stock ne comprend ni les œufs, ni les larves, ni les juvéniles n’ayant pas une taille suffisante pour être capturés.

Qu’est-ce que la « SSB » ?

La « SSB » correspond à la quantité de poissons pouvant se reproduire. Elle peut être exprimée en Tonnes ou en nombre d’individus. C‘est la quantité d’adultes matures pouvant se reproduire pour assurer la pérennité du stock.
SSB signifie Stock Spawning Biomass en anglais et est appelée Biomasse féconde ou Biomasse de reproducteurs en français. Cette information est fournie par le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) pour chaque stock suivi, dans sa publication annuelle d’avis scientifique.

On note Blim la biomasse minimale de reproducteurs nécessaires au renouvellement du stock. On note MSYBtrigger la biomasse de reproducteur minimale permettant que la gestion du stock soit optimale.

Qu’est-ce que la mortalité par pêche ?

La mortalité par pêche est la proportion d’individus qui meurt chaque année à cause de la pêche. Cette mortalité par pêche résulte de la pression de pêche subie par le stock, qui dépend du type d’activité de pêche (nombre de navires, type d’engins, caractéristiques techniques des engins) et des conditions d’exploitation. La mortalité par pêche se note F. On note FMSY la mortalité par pêche où l'on pêche de manière optimal (environnementalement et économiquement parlant) le stock. De même, on note Flim la mortalité par pêche maximale au delà de laquelle le renouvellement du stock sera compromis.

Qu’est-ce que le Recrutement ?

Le recrutement correspond au nombre de poissons qui deviennent pêchables chaque année.
Scientifiquement, le recrutement correspond au nombre de jeunes individus issus de la reproduction qui arrivent chaque année dans le stock. Il dépend de la biomasse féconde mais aussi de nombreux facteurs environnementaux qui favorisent ou non ce recrutement.

Que signifie RMD ?

Le Rendement Maximal Durable (RMD) parfois appelé Production Maximale Equilibré (PME) ou en anglais, Maximum Sustainable Yield (MSY) est la plus grande quantité de poissons que l’on peut pêcher chaque année dans les conditions environnementales existantes sans affecter le stock (et plus spécifiquement son potentiel de reproduction). Il s’agit d’un optimum à la fois économique et environnemental.
Le Rendement maximal Durable est garanti lorsque on atteint ou dépasse un double seuil de de mortalité par pêche (FMSY) et de biomasse de reproducteurs (MSYBtrigger) qui garantit une exploitation optimale d’un point de vue économique (rendement maximum) tout en garantissant la durabilité écologique du stock concerné.

Que signifie « MSYBtrigger » ?

Le MSYBtrigger est un seuil correspondant à la quantité idéale de reproducteurs pour garantir la durabilité du stock. En dessous de ce seuil, il est nécessaire de diminuer la mortalité par pêche pour garantir une taille optimale du stock dans le futur.

Que signifie le « lim » dans Blim et Flim ?

Le « limite » correspond à l'approche limite en terme de gestion des poissons. En pratique, il s'agit de la plus faible quantité de poisson pouvant se reproduire (B) et à la plus forte mortalité par pêche avant que le stock ne puisse se renouveler de manière durable.

Il s’agit du seuil de mortalité par pêche (Flim) et de biomasse (Blim) avant que le renouvellement du stock soit mis en danger.

Que représente la légende ?

La légende se base sur deux types de données : la mortalité par pêche (F) et la biomasse féconde (SSB).

Stock au RMD : Les stocks qualifiés de stock en dessous du RMD sont les stocks ayant atteint ou dépassé les seuils de rendement maximum durable c’est-à-dire les seuils de mortalité par pêche (FMSY) et de biomasse de reproducteurs (MSYBtrigger) qui garantissent une exploitation optimale d’un point de vue économique tout en garantissant la durabilité du stock concerné.

Un stock au RMD est un stock qui a sa mortalité par pêche F qui est inférieure au FMSY, et sa biomasse féconde SSB qui est au-dessus de MSYBtrigger.

Stock non optimisé sur le long terme : Un stock non optimisé correspond à un stock qui peut être exploité indéfiniment aux niveaux de mortalité par pêche et de de biomasse de reproducteurs auxquels il est exploité. Cependant, il ne s’agit pas d’une exploitation optimale d’un point de vue économique et écologique.
Les stocks non optimisés ont leur mortalité par pêche F qui est inférieure au Flim, et leur biomasse féconde qui est au-dessus de Blim.

Stock surpêché : Un stock surpêché a sa mortalité par pêche trop importante ou son niveau de reproducteur trop bas. Cela se traduit par une mortalité par pêche supérieure au Flim, ou une biomasse féconde qui est en dessous de Blim. Dans le cas où un stock est surpéché, il est nécessaire qu’un effort de gestion supplémentaire soit mis en place pour diminuer la mortalité par pêche ou pour augmenter la quantité de reproducteurs.

Stock en danger : Un stock en danger a sa mortalité par pêche trop importante et son niveau de reproducteur trop bas.
Dans le cas de ce stock, le renouvellement est en danger, car la pêche ne laisse pas assez de poissons pour que le stock se renouvelle.
Scientifiquement cela se traduit par une mortalité par pêche supérieure au Flim, et une biomasse féconde qui est en dessous de Blim.

Comment sont obtenues les données de débarquements du CSTEP ?

La PCP (Politique Commune des Pêches (https://ec.europa.eu/fisheries/cfp_fr)) de 2013 mise en place au niveau européen, prévoit le financement au travers du FEAMP (Fond Européen des Affaires Maritimes et de la Pêche (https://ec.europa.eu/fisheries/cfp/emff_fr)) de la récolte de données, mesure 77. Dans ce cadre, les états membres transmettent au CSTEP des données concernant leur flotte de pêche. Le CSTEP (https://stecf.jrc.ec.europa.eu/) possède alors les données socio-économiques des navires des états-membres et les données concernant les débarquements par espèce.

Quelle est la différence entre le TAC et le quota ?

Le Total Autorisé de Capture (ou TAC) Il s’agit du volume de débarquement total maximum qui est autorisé chaque année, pour un stock donné. Les TAC ont été instaurés pour limiter la pression de pêche en limitant les captures. Ils sont décidés par le Conseil des Ministres de l’Union européenne.

Une fois le TAC décidé, il est réparti en quotas par pays, puis par organisation de producteur. Il peut y avoir des échanges entre Organisation de producteurs en cas de besoin.

Quelles données sont utilisées dans Stat et Pêche ?

Les données présentes dans Stats et Pêche sont des données publiques issues de plusieurs instituts scientifiques européens et français.

Les avis scientifiques sur l’état des différents stocks sont publiés annuellement par le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) et sont utilisés par la commission européenne pour établir les Totaux Admissibles de Captures (TAC) par espèces, qui sont ensuite répartis en quotas par pays côtiers membres de l’Union Européenne.

Les données de débarquements sont les données publiées par le CSTEP (Conseil Scientifique Technique et Economique de la Pêche). Ces données sont issues des déclarations faites par les états membres européens. La fiabilité des données dépend donc de la fiabilité de déclaration des états membres.

Les données de vente et de débarquement en halle à marée sont issues des fiches de ventes regroupées par FranceAgriMer. Elles reprennent l’ensemble des produits de pêche vendus en halle à marée dans l’année. Même si la majorité des produits débarqués sont vendus en halle à marée, ces données ne prennent pas en compte les produits vendus directement par les professionnels.

Les quotas présentés dans Stats et Pêche sont ceux issus de la base de données de la DPMA (Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture), Organisme chargé de la mise en œuvre des politiques publiques concernant la pêche en France. La DPMA dépend du Ministère de l’Agriculture depuis 2017.

Qu’est-ce que le CIEM ?

Le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) (http://www.ices.dk/Pages/default.aspx) ICES en anglais, est un organisme inter-gouvernemental créé en 1902 et basé à Copenhague. Son rôle est de coordonner la recherche sur les ressources et l’environnement marin dans l’Atlantique nord-est, ce qui correspond à la zone 27 FAO.

Le CIEM est l’organisme qui publie annuellement des avis scientifiques qui servent à établir les TAC au niveau européen.

Qu’est-ce que France Agrimer ?

FranceAgriMer (http://www.franceagrimer.fr/) est l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, il fait le lien entre les filières alimentaires et l’Etat (DPMA pour la pêche, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour le reste).

Ces missions consistent principalement à favoriser la concertation au sein des filières de l'agriculture et de la forêt, à assurer la connaissance et l'organisation des marchés, ainsi qu'à gérer des aides publiques nationales et communautaires.

Qu’est-ce que la Direction des Pêche Maritimes et de l’Aquaculture (DPMA) ?

La Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture (DPMA (http://agriculture.gouv.fr/administration-centrale)) élabore et met en œuvre la politique en matière de pêches maritimes, de produits de la mer et d'aquaculture marine et continentale. Elle contribue aux négociations internationales et communautaires relatives à cette politique.